dimanche 22 février 2015

Halloween Games, un scénario pour Brain Soda

En 2014, le thème des Utopiales était Intelligences, et le 31 octobre tombait pendant le festival. La combinaison des deux a donné naissance à ce scénario de jdr dans lequel un ordinateur très intelligent devient un tueur le jour d'Halloween.

Il s'agit d'un scénario conçu pour une séance d'initiation de une à deux heures. Il est particulièrement bien adapté à une table ouverte : il est possible d'intégrer à tout moment un lycéen égaré, et bien entendu le départ d'un joueur peut se régler par une mort spectaculaire dans la tradition du gore minable.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe de Brain Soda est de faire jouer des personnages de films de série Z (ou B dans le meilleur des cas). J'ai considéré qu'il s'agissait d'un film du début des années 2000, le réseau du lycée n'a donc aucun accès Wi-Fi. 
Image du film WarGames



Introduction

Le lycée dans lequel les personnages-joueurs (PJ) étudient est dirigé depuis trois ans par un ordinateur en guise de proviseur. Cette intelligence artificielle a été créée par un professeur du lycée, Paul McGeek, et elle est assistée par des petits robots, les scoubots. Voici le plan du lycée.






Les PJ commencent dans la salle de bal : c’est la soirée d’Halloween, tout le monde se prépare pour la fête. Et fort heureusement, il y a peu de choses à faire, car l’ordinateur central, Pensées Profondes, a tout prévu : c’est lui qui a commandé les petits fours auprès du traiteur, c’est lui qui fera office de DJ (avec ses propres goûts musicaux qui ne provoquent pas l’unanimité), et il a envoyé ses petits scoubots pour installer les guirlandes et la décoration.
Les PJ commencent déjà à s’empiffrer de bonbons quand Pensées Profondes prend la parole pour annoncer l’ouverture du bal.

Chers lycéens ! Cela fait maintenant 3 ans que le professeur Paul MacGeek m’a créé et m’a permis de gérer le lycée mieux que n’importe quel proviseur ne saurait le faire. Cela fait trois ans que je supporte de vous voir taguer les murs, cracher sur les bancs et coller du chewing-gum sous la table. J’en ai marre, et aujourd’hui, c’est mon tour de m’amuser avec vous ! Joyeux Halloween !

Image tirée de Buffy contre les vampires
Les lumières s'éteignent subitement, les PJ sont plongés dans le noir. Mais il y a des lasers lumineux, et ils entendent des cris de surprise et de douleur près d’eux. 


La salle de bal


Tous les lycéens y sont massés, tentant de fuir par les grandes portes de secours (fermées). Un jet réussi de CE permet de comprendre que, les portes s’ouvrant vers l’intérieur, le problème vient des lycéens. Le problème va être d’attirer leur attention…
En attendant, à la lumière des tirs de laser qui les entourent, les PJ devraient réaliser que les costumes de certains de leurs camarades sont drôlement, vraiment drôlement bien réussis…

Chauve-souris de Townsend
D’ailleurs, il y en a même un qui est tellement bien déguisé en chauve-souris qu’il est en train de  voler au-dessus d’eux !

Si les PJ le souhaitent, ils peuvent aussi se rappeler de la porte qui mène au restaurant scolaire et à l’administration. Celle-ci est fermée (Pensées Profondes contrôle toutes les portes), mais parfaitement ouvrable…

Si les PJ traînent, le plus malchanceux d’entre eux peut être touché par un tir de scoubot : perte de 4 PV, + transformation en quelque chose d’approchant son costume (tête de citrouille, vampire, zombie…). Le tir de scoubot est un moyen efficace d’éliminer un PJ : la transformation peut le tuer ou affecter également son cerveau, le poussant à attaquer ses camarades (selon le costume).

L’extérieur

Série Le loup-garou du campus
Inutile de penser à sortir de l’enceinte du lycée, elle est entourée d’un grillage électrique. Tout grouille d’individus extrêmement dangereux : des lycéens, dont certains transformés par les scoubots (loups-garous, fantômes, sorciers…), et puis les scoubots eux-même. Au clair de lune, on les voit assez bien…

Loup-garou
MU : 5     Sou : 5        ce : 2        sens : 5
tripes : 5    bagou : 5    psy : 2        bdn : 2
dégats griffes : 4
dégats crocs : 2



Le parking des profs

Scène extraite de Christine
Si les PJ s’en approchent un peu trop, style pour se rendre vers le bâtiment F ou la piscine, ils seront pris en chasse par une voiture folle. Celle-ci les obligera à, au choix,
  • faire demi-tour vers la salle de bal ;
  • passer par la petite cour près de la bibliothèque ;
  • se réfugier dans le gymnase ;
  • mourir.


La petite cour près de la bibliothèque (CDI)

Tranquille, mais bouchée d’un côté par un arbre mutant, et de l’autre par une voiture agressive. Les seules issues sont la bibliothèque (via une fenêtre ouverte) et le restaurant scolaire (par une porte).

La bibliothèque (CDI)

Image du film WarGames
Il y a des ordinateurs dans la bibliothèque, un moyen de communiquer avec Pensées Profondes ? Malheureusement, tout comme dans la salle de bal, le courant y est coupé.
La bibliothèque regorge de livres… dont la thèse de Paul MacGeek sur l’intelligence artificielle. Celui-ci y parle de la création de Pensées Profondes, de la façon dont il fonctionne, et comment y accéder par le réseau etc. Il y mentionne également sa passion immodérée pour le Monopoly. Le lycéen geek pourra en déduire le mot de passe. Les autres, s’ils sont assez intelligents, que leur seul espoir est d’accéder à Pensées Profondes, de préférence avec le mot de passe, et de lui parler. Avec de la chance, ils embarqueront la thèse pour le geek… de toutes façons, sans le courant, il est impossible de la lire !


La loge

Le gardien, présent 24h/24, est un espoir. De plus, il dispose d’un talkie lui permettant d’accéder à l’extérieur. Et on peut trouver chez lui des lampes, des tronçonneuses, un fusil à pompe...
Image tirée de Buffy contre les vampires
Le seul (léger) problème, c’est qu’il était déguisé pour l’occasion : il portait des dents de vampire pour souhaiter la bienvenue aux lycéens… Se friter avec lui risque d’être particulièrement mortel. Mais on peut toujours ruser pour l’attirer à l’extérieur (ou le faire fuir avec des gousses d’ail récupérées à la cantine). En cas de réussite de combat contre le vampire, le talkie permettra de contacter les secours, qui entoureront rapidement le lycée, à se demander comment passer le grillage électrique.

Vampire
Mu : 3        Sou : 3        Ce : 3        Sens : 5
Tripes : 3    Bagou : 3    Psy: 3        BdN : 3
Assistant-serviteur dévoué (Igor - un lycéen - juste pour le  décor)
Allergie à l’ail

Logements

Paul MacGeek y habite, et n’est pas le moins du monde conscient du chaos à l’extérieur. Il sera bien entendu prêt à accompagner les lycéens pour convaincre son bébé d’arrêter ses bêtises. Il pense que le mieux est d’y accéder directement par l’interface proviseur et de lui parler, et non, il est hors de question de le détruire ni même de le débrancher !

L’administration

Accessible via l’entrée du côté des logements. Cela fait 3 ans que l’administration ne sert plus à rien. Tous les bureaux sont théoriquement abandonnés, à l’exception de celui du proviseur, occupé par l’interface parlante de Pensées Profondes.

Image tirée du film 2001, Odyssée de l'espace
Dans le bureau du proviseur, l’interface de Pensées Profondes indique en rouge clignotant “Fête d’Halloween - Le bureau ouvrira demain matin à 8h”. Eh oui, même informatique, l’administration reste fidèle à elle-même ! Si Paul MacGeek est avec les PJ, il leur suggérera d’aller dans les bâtiments informatiques pour contacter Pensées Profondes par le réseau. Maintenant, il peut mourir… à condition de livrer le mot de passe d’accès à Pensées Profondes (Monopoly) en agonisant (tout en faisant promettre de ne pas débrancher son bébé !).

Le restaurant scolaire

Outre des armes improvisées (couteaux de cuisine), les PJ pourront trouver des condiments divers et variés (dont de l’ail et/ou du gros sel s’ils en cherchent).
Malheureusement, Pensées Profondes n’appréciera pas de les voir là (les PJ, pas les condiments), et utilisera toutes les armes à sa disposition pour se débarrasser d’eux : broyeur, four, chambre froide, dispositif anti-incendie…
Exemple : les attirer dans la chambre froide en utilisant une voix d’ado et les y enfermer… Un nouveau PJ pourra les libérer s’ils y sont tous allés !
Autre exemple : ouvrir le gaz et provoquer une étincelle -> perte de 6 PV chacun et sortie avec les cheveux hérissés.
C’est l’endroit idéal pour tuer Paul Mac Geek…


Le couloir menant aux ateliers

Il est occupé par une énorme toile d’araignée. Il s’agit bien entendu de celle d’un lycéen transformé, et un balèze et venimeux. Le combat devrait être très difficile et mortel.
Il est possible de contourner ce couloir en passant par les bâtiments B et G

Araignée géante
Exemple de stock-shot : cette image tirée d'un documentaire illustre la capture d'un ado transformé en chauve-souris dans la toile. Image BLMOregon
Mu : 7         Sou : 6        Sens : 6    Bagou : 1
CE :2        Tri : 2        BdN 2        Psi 1

Compétence :
tisser une toile : 5
mordre un ado pris dans sa toile : 5
embirlificoter un ado dans de la toile pour le consommer plus tard : 5
s’attaquer à des trucs pas comestibles du moment qu’ils bougent : 3

Faiblesse :
sensible au pouvoir de réversion d’un scoubot ou de Pensées Profondes - reprend l’aspect d’un adolescent déguisé en araignée.

Bâtiment B

C’est là qu’en plus des salles de cours, se trouve les salles des clubs. Le plus intéressant est celui des nerds. On y trouve des jeux d’échecs, des livres de physique quantique, et pas mal de matos pour des expériences scientifiques… Le plus important étant la tablette d’interfaçage avec un scoubot : quelqu’un ayant les connaissances adéquates est en mesure de l’utiliser pour faire effacer la programmation initiale d’un scoubot et le faire travailler pour eux.
Si les PJ ne sont pas passés par la bibliothèque ou n’ont pas vu MacGeek ils trouveront ici une copie de la thèse du professeur.

Bâtiment G

Traversée sans grande difficulté malgré le courant coupé. Mais la porte d’accès aux ateliers est du genre blindée futuriste (dans le type d’ouverture). Habituellement, l’interface provoque l’ouverture en reconnaissant les étudiants aux heures correspondant aux cours s’y déroulant. Théoriquement, elle devrait être ouverte comme le courant est coupé, mais en fait, il est en marche pour cette partie du bâtiment, et l’interface clignote.

Le plus sympathique est d'utiliser les idées des joueurs pour inventer la faiblesse de la porte. À défaut, tu peux considérer que la porte est corruptible - on peut la faire s’ouvrir en lui donnant de très très bonnes raisons, et en acceptant de tenter de lui faire percevoir les émotions humaines. Cette fois, une fois le mensonge avalé, elle leur demandera de lui expliquer l’humour...
Des joueurs de plus de 30 ans proposeront peut-être de jouer au morpion avec la porte (image tirée de WarGames)

Gymnase

À cette heure tardive, le gymnase est vide… du moins en théorie, car l'entraîneur de foot (américain) est présent, en train de travailler ses abdos. N’ayant pas conscience du chaos à l’extérieur, il engueule les PJ, qui ne sont pas censés être là, et considérera par défaut qu’ils lui racontent des craques.
S’ils parviennent à s’en débarrasser, les PJ pourront récupérer du matériel comme des battes, des crosses… Sinon, la voiture folle les attend à l’extérieur.
Les PJ devront également trouver le moyen de se débarrasser de la voiture pour repartir, cela peut passer par le sacrifice de l’un d’eux, du prof de gym, ou d’un mannequin de plongée.

Stade

En passant à côté du stade, les PJ arriveront quasiment au niveau d’un groupe très important de lycéens zombifiés, qui tiennent un lycéen prisonnier en scandant “sacrifice ! sacrifice !”. Le prisonnier n’a lui, pas l’air transformé du tout, et même sacrément paniqué.
Si les PJ manquent de discrétion, ils seront repérés.
S’ils sont repérés, ils peuvent facilement se faire passer pour des lycéens transformés, en imitant les autres. Ils peuvent aussi le faire volontairement histoire de jouer les héros.
Image du film Goal of the dead
Le groupe entre dans le stade. Une pom-pom girl zombie attache le prisonnier avec des menottes (elle avait un déguisement sado-maso) au banc de touche, puis commence sa chorégraphie. Les zombies (dont les PJ) se répartissent en 2 équipes, et c’est le match (un match un peu bizarre, dans lequel des joueurs perdent des membres) !
Selon le sort de l'entraîneur, il pourrait même avoir rencontré un scoubot et venir arbitrer !
Les PJ pourront facilement approcher le prisonnier pendant le match (en simulant une blessure par exemple). Dans sa panique, il n’a pas même remarqué que sa menotte était factice (un élément de déguisement SM), et donc complètement virable. Les zombies sont tellement concentrés par le match que personne ne le regarde, il peut s’enfuir tranquille.
Pour les PJ, il leur suffit d’attendre que l’absence du prisonnier soit remarquée, et ils pourront fuir à leur tour en faisant mine de le chercher avec les autres.
Le plus simple pour eux est maintenant de rejoindre les ateliers par l’entrée côté stade. Mais ils ne savent pas forcément où se trouve Pensées Profondes, vu qu’ils n’ont vu ni MacGeek, ni sa thèse. La porte d’accès au bâtiment G s’ouvre automatiquement dans ce sens (mais ils n’ont pas de moyen de la coincer facilement en position ouverte).

Transformation d’un PJ en zombie
Avantages : voix, entier (il parle et il a tous ses membres - sauf s’il a reçu une grosse blessure)
Défaut : mort. 0 points de décomposition (mais peut en gagner 1 ou 2 avant la fin - les caracs les déduisent).
Commence avec psy en point de cerveau (à la place des PV), perte d’un par heure (sauf à bouffer de la cervelle), ensuite il ne peut plus en avoir. 

Les ateliers : là où tout finit


Selon le profil des PJ, il y a plusieurs moyens de stopper Pensées Profondes :
  • se connecter au réseau avec le mot de passe adéquat (qui est Monopoly) et lui faire la causette : Pensées Profondes voulait seulement les amuser, mais il va rétablir le courant, ouvrir les portes et inverser le processus de mutation s’il est convaincu que non, les lycéens ne s’amusent pas comme des fous ;
  • utiliser le matériel de l’atelier d’électronique pour faire un court-circuit et débrancher Pensées Profondes. Si Paul MacGeek est toujours vivant, il sera remis en route le lendemain et pourra inverser le processus de mutation ;
  • Image du film WarGames
  • utiliser la tronçonneuse, les battes, ou le matériel de l’atelier de menuiserie pour détruire Pensées Profondes, qui est situé au sous-sol. Celui-ci enverra son armée de scoubots pour le protéger, et à la fin de l’affrontement final, cria un “pourquoi ?” à faire pitié avant de rendre l’âme.
Quoi qu’il en soit : joyeux Halloween !


Les prétirés sont disponibles sur la scénariothèque.

Yoda

Ces articles t'intéresseront peut-être :
Rehmeb et les portes du temps, un scénario pour Brain/Peplum Soda
Comment créer et mener une séance très courte

Aucun commentaire:

Publier un commentaire