lundi 27 août 2012

L'Apocalypse pour les nuls - et le jeu de rôle dans tout ça ?

La série d'articles commence ici

L'Apocalypse a l'inconvénient quand on le lit tel quel d'être très symbolique, mais quand il s'agit de vouloir l'interpréter à sa sauce, cela devient un avantage : la diversité des interprétations possibles le transforme en une vraie mine d'or. En voici quelques exemples :
  • Il est fort probable que le choix du nombre de la bête découle simplement que le six est le chiffre qui reflète symboliquement l'imperfection (7 étant le chiffre de la perfection, 6 c'est la perfection ratée). Cependant, quelques auteurs ont voulu y voir des empereurs romains, d'autres hypothèses bien plus farfelues voient 666 dans les codes-barres, dans la pilule du lendemain et même dans Napoléon Bonaparte.
  • La grêle et le feu de la première trompette peuvent être un orage particulièrement violent, la chute d'un avion en mer refléter la deuxième trompette, une pollution accidentelle d'un cours d'eau les conséquences de la troisième trompette, et l'éruption d'un volcan avec ses cendres qui obscurcissent le ciel refléter la quatrième trompette. Mais ces quatre trompettes peuvent intervenir d'une façon très différente en parlant d'une guerre : puisque les trois premières évoquent des objets enflammés qui tombent du ciel, il peut s'agir de bombes, provoquant également par les poussières soulevées un affaiblissement de la lumière diurne.
Non seulement il est très aisé de piocher des éléments et d'en donner l'interprétation que l'on veut, mais rien n'interdit non plus de ne pas mentionner ceux qui nous dérangent en considérant qu'ils ont bien lieu, mais que leur interprétation est hors de portée des personnages.


Quelques pistes d'utilisation en jeu de rôle


Shadowrun : un groupuscule éco-terroriste fortement imprégné par les récits bibliques (et les drogues douces) voit dans les activités d'une société de bio-technologies les actes du malin. Cette société s'appelle LCD-VIX, soit des chiffres romains dont la somme fait 666. Plusieurs faits divers poussent le groupe à croire que l'Apocalypse est en marche, notamment des évènements météorologiques violents et un navire de cette société qui s'est échoué à une dizaine de kilomètre de la côte, répandant un composé chimique toxique rouge dans l'océan. Le groupe a promis 1260 actes de protestation visant à convertir la population avant qu'il ne soit trop tard. Les PJ devront découvrir qui les manipule, et si possible les retourner contre cette corporation... 

COPS : un tueur en série se base sur l'Apocalypse pour mettre en scène ses crimes. 

Monde des Ténèbres : au cours d'une aventure, les PJ sont confrontés à un personnage qui en lisant la Bible découvre des coïncidences troublantes entre le monde actuel et l'Apocalypse. Il leur lit et leur fait comprendre son interprétation. Les PJ seront plus ou moins sceptiques, mais ils réalisent qu'un événement prédit par leur contact se réalise... Le combat final est-il vraiment sur le point de se réaliser ? Et quel sera leur rôle ? Si les joueurs incarnent des vampires, ils ne peuvent éviter une question : lequel des clans sont-ils censés rejoindre ? 

INS/MV : L'Apocalypse peut également faire un cadre intéressant pour une campagne, en quelque sorte l'heure du combat final entre anges et démons. Les princes démons et archanges savent que le combat final approche, ils préparent leurs forces, cependant, avant qu'il ait lieu, de nombreuses tâches attendent les PJ : trouver les humains les plus pieux et les rassembler (ou les tuer pour les démons), trouver les plus vils et charismatiques et les enrôler (ou les tuer pour les anges ...), etc. 

Univers médiéval-fantastique : les PJ se trouvent être un maillon important d'une lutte épique entre le bien et le mal. Ce combat, se déroulant au niveau des dieux comme dans celui des hommes, a été prédit il y a des milliers d'années. Aux PJ de comprendre et interpréter ces textes prophétiques pour faire triompher leur camp.

Yoda

Ces articles vous intéresseront peut-être :
Les actions de groupe
Créer un PNJ crédible à l'arrache

Aucun commentaire:

Publier un commentaire